Les grands dossiers du MDGQ

Fondateur du Mouvement des caisses populaires Desjardins, il ouvre avec sa femme Dorimène Roy-Desjardins, la caisse populaire de Lévis, le 23 janvier 1901, première caisse populaire en Amérique du Nord. De son vivant, Alphonse Desjardins mettra sur pied 163 caisses dont 18 en Ontario et neuf aux États-Unis.

 

Alphonse Desjardins amorce sa carrière comme journaliste à L’écho de Lévis et ensuite au Cana-dien, journal de la ville de Québec. Il agira subséquemment comme éditeur du Journal des débats à l’Assemblée législative de Québec pendant onze ans. Le 22 avril 1892, il entre à la Chambre des Communes à Ottawa, à titre de sté­no­graphe français du Parlement canadien.

 

En 1897, préoccupé par la situation de pauvreté des Québécois et par le fait que les banques ca-nadiennes refusent systématiquement de leur prêter de l’argent, il se consacre pendant trois ans à de soigneuses recherches. Il correspond avec les fondateurs des mouvements européens d’é-pargne et de crédit en coopérative. Ses conclusions l’incitent à fonder la première caisse popu-laire en décembre 1900 à Lévis.

 

En 1983, sa maison de Lévis devient un musée. L’intérieur reconstitue l’atmosphère de la rési-dence familiale de 1906. Un des bateaux-passeurs de la traverse de Lévis-Québec porte son nom. Né le 5 novembre 1854 à Lévis, il y meurt le 31 octobre 1920, à l’âge de 65 ans.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste.

Alphonse Desjardins

«Le pouvoir d'agir»

Cofondatrice du Mouvement des Caisses populaires Desjardins avec son mari Alphonse, elle est considérée comme la cheville ouvrière de la mise sur pied de cette institution financière québé-coise, au tournant du vingtième siècle. Sans en détenir le titre, elle remplace son mari comme gérante de la première caisse populaire de Lévis pendant 16 ans, durant la période où Alphonse continue d’œuvrer comme sténographe français au Parlement d’Ottawa. Poste qu’il occupe jus-qu’en 1917, la caisse de Lévis ayant ouvert ses portes, en janvier 1901.


Née Marie-Clara Dorimène Roy, le 17 septembre 1858 à Sorel, elle meurt à Lévis, le 15 juin 1932, à l’âge de 73 ans. Outre la tenue des livres comptables de la Caisse de Lévis, Dorimène élèvera dix enfants. Elle détient une part considérable du succès des caisses populaires. Ses contemporains lui prêtent de nombreuses qualités : belle intelligence, dévouement sans limite, esprit méthodi-que, lucidité, jugement sûr, fermeté de caractère et, un sens inné des affaires.


Dorimène Roy-Desjardins s’est aussi fait valoir dans l’encadrement des caisses populaires. En 1926, le secrétaire de l’union régionale des caisses de Québec, l’abbé Émile Turmel lui écrit : « (…) cette institution recevra toujours avec joie les remarques que vous pourrez lui faire pour la bonne marche de l’inspection des caisses et pour la direction à donner aux caisses locales. ». Durant ses 41 ans de vie commune avec Alphonse, Dorimène l’appuie sans relâche.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste.

Dorimène Roy-Desjardins

«Cofondatrice»

Autres références sur les Desjardins

Les débuts des Caisses Populaires Desjardins à Lévis 
 Chaîne du Québecs

Dorimène et Alphonse Desjardins

Fondation Lionel-Groulx

Mouvement Desjardins

Desjardins

Maison Alphonse-Desjardins
Bureau d'information touristique | Tourisme Chaudière-Appalaches

Pourquoi choisir Desjardins versus une banque?

Desjardins West Island

Alphonse Desjardins (1854-1920)

Fédération des caisses Desjardins

Alphonse Desjardins

Wikipédia

Alphonse Desjardins

l'Encyclopédie Canadienne

Dorimène et Alphonse Desjardins
et les artisans d’une économie au
service de la nation

La Fondation Lionel-Groulx

Maison Alphonse-Desjardins

Répertoire du patrimoine
culturel du Québec

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois. Site Web Germaine l'Agence.