Robert Gravel 

Comédien, auteur et directeur de théâtre, il fonde, en 1977 avec Yvon Leduc, la Ligue nationale d’im­­provisation axée sur le concept d’une joute de hockey opposant deux équipes. Le vote des spectateurs dé­termine le pointage obtenu par les deux équipes. L’improvisation de type LNI (Ligue nationale d’im­provisation) est aujourd’hui pratiquée sur tous les continents.

 

Né le 14 septembre 1944 à Montréal, Robert Gravel meurt d’un infarctus le 12 août 1996 à Saint-Gabriel-de-Brandon, à l’âge de 51 ans.

 

Esprit libre et atypique, auteur épris d’humour et de critique sociale, animateur de troupe et machine à idées, il a marqué les scènes québécoises expé­ri­mentales et institutionnelles pendant trois décennies.

 

Sa carrière au théâtre s’est dessinée sous le si­gne de l’audace et de l’inventivité. Comme dramaturge, Robert Gravel est l’auteur de trois pièces à l’humour grinçant formant une trilogie intitulée La tragédie de l’homme.

 

Il tourne dans une quinzaine de films dont Liste noire et Dans le ventre du dragon. À la télévision, il joue, entre autres, dans les téléromans L’héritage, La petite vie et Jamais deux sans toi

 

Il a enseigné l’improvisation à l’École nationale de théâtre et au cégep de Saint-Hyacinthe. Il a aussi animé de nombreux ateliers de formation.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin, journaliste.