Maurice Richard  

Premier joueur de la Ligue nationale de hockey à avoir marqué 50 buts en 50 matches, lors de la saison 1944-45, il est surnommé Le Rocket. Maurice Richard est aussi le premier joueur à compter 500 buts dans la LNH. Le 19 octobre 1957, il marque son 500e but contre le gardien des Blackhawks de Chicago, Glenn Hall. Ses prouesses sur glace et sa détermination sans limites permettent au club des Canadiens de Montréal de remporter huit coupes Stanley, dont cinq consécutives, de 1956 à 1960.

 

Comme ailier droit, Maurice Richard compose le célèbre trio de la «Punch Line», avec Elmer Lach au centre et, Hector «Toe» Blake, à l’aile gauche, de 1942 à 1960, soit pendant près de deux décennies. Sa suspension pour le reste de la saison et les séries éliminatoires, au prin-temps 1955, par le président de la Ligue nationale de hockey, Clarence Campbell, provoque la mémorable rébellion appelée: «L’émeute du forum», le 17 mars 1955. Ce n’est qu’à la suite d’un appel au calme lancé le lendemain, sur les ondes de la radio par Maurice Richard lui-même, que la quiétude revient à Montréal.

 

Véritable phénomène de société, Maurice Richard représente l’image du fran­cophone domi-nant dans un monde anglophone. Il est intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1961. Il meurt à Montréal, le 27 mai 2000, à l’âge de 78 ans. Une série télévisée intitulée «Maurice Richard» est diffusée en 1999 et le cinéaste Charles Binamé porte sa biographie au grand écran en 2005. Il  portait le numéro 9.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois.