Sylvain Lelièvre 

Héritier de la tradition des chansonniers québécois, il connaît une carrière échelonnée sur quatre décennies comme auteur-compositeur-interprète, de 1963 à 2002. L’année de ses 20 ans, sa chanson Les amours anciennes, interprétée par Monique Leyrac, lui procure le premier prix du Concours international de chanson sur mesure. Sylvain Lelièvre est un musicien talentueux, un poète du temps présent, un écrivain et professeur réputé. Il s’ac­compagne au piano lors de l’exécution de ses tours de chants. Les pièces Petit matin, Marie-Hélène, Lettre de Toronto et Moman est là, tournent régulièrement au palmarès des stations de radio à partir de 1975.

 

En 1994, son album Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves est récompensé par le Prix Félix du meilleur-compositeur-interprète de l’année. Il publie des recueils de poèmes dans les années 1960-70 et un roman intitulé Le troisi­ème orchestre, en 1996. Il conçoit et présente un spec­tacle pour le Festival international de Jazz de Montréal, en juillet 2000. Il remporte le Félix du meilleur album de jazz, en 2002, pour la réalisation de Versant jazz.

 

Né à Québec, le 7 février 1943, Sylvain Lelièvre meurt à Lévis, le 30 avril 2002, des suites d’une embolie gazeuse cérébrale, à l’âge de 59 ans.

 

La Ville de Québec a désigné un parc du quartier Limoilou à sa mémoire: La place Sylvain Lelièvre. Les salles de spectacles du Collège de Maisonneuve et du cégep de Limoilou portent son nom.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois. Site Web Germaine l'Agence.