Jean-Claude Lauzon 

Cinéaste et scénariste, il est aussi aventurier, amoureux de la nature, guide forestier, amateur de plongée sous-marine et pilote d’avion. Jean-Claude Lauzon recevra treize prix Génie pour son film Un zoo la nuit, sorti en 1987 et mettant en vedette Roger Lebel et Gilles Ma­­­­heu dans les rôles d’un père à l’agonie et de son fils, un ancien détenu. En 1992, Léolo lui vaudra une nomination pour la Palme d’or de Cannes. Ce film, partiellement inspiré du récit L’Avalée des avalés de Réjean Ducharme et de sa propre enfance, demeure un incontournable de la cinématographie québécoise; on y retrouve la chanteuse Ginette Reno dans le rôle de la mère et Pierre Bourgault dans celui du dompteur de vers.

 

Jean-Claude Lauzon se fera aussi connaître par la réalisa­tion de campagnes publicitaires audacieuses: l’une d'elles, portant sur la violence conjugale, sera primée au Festival de Cannes et au Festival de Chicago en 1988, alors qu'une autre au sujet de la langue française, mettant en vedette Pierre Bourgault et Fernand Séguin, remportera le Prix de la culture du Publicité-Club en 1989.

 

Né le 29 septembre 1953 à Montréal, Jean-Claude Lauzon sera, tour à tour, ouvrier agricole, émondeur, journalier d’u­si­ne, commis de bibliothèque, instructeur de plon­gée sous-marine, guide en forêt et chauffeur de taxi. Il complétera également un bac­calauréat en communication à l’Université du Québec à Montréal.

 

Amoureux des grands espaces, il mourra tragiquement à l'âge de 43 ans lors de l’écrasement d'un avion qu’il pilotait en route vers le Grand Nord québécois le 10 août 1997. Il était alors accompagné de sa conjointe, la comédienne Marie-Soleil Tougas.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin, journaliste.