Gérald Godin 

Poète, écrivain et homme politique, il amorce sa carrière comme journaliste en 1958, au quo-tidien Le Nouvelliste de Trois-Rivières. Il œuvre ensuite à Radio-Canada, au magazine Maclean et à l’hebdomadaire Québec-Presse, où il en assume la direction générale jusqu’en 1974.

 

Gérald Godin a été emprisonné en octobre 1970, en vertu de la Loi sur les mesures de guerre. Il agit comme professeur de journalisme à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal durant trois ans. En 1976, Gérald Godin devient candidat du Parti Québécois. Il réussit tout un exploit politique en emportant le siège occupé par le premier ministre, Robert Bourassa, dans la circonscription de Mercier.

 

Après avoir été adjoint parlementaire aux ministères des Affaires culturelles et de la Justice, il accède au poste de ministre de l’Immigration en 1980. Il est suc­cessivement ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration, ministre d’État au Développement culturel et scientifique, ministre délégué aux Affaires linguistiques et ministre des Affaires culturelles, durant la période allant de 1981 à 1985.

 

Gérald Godin a été le compagnon de vie de l’auteure, interprète et comédienne, Pauline Julien pendant plus de trente ans. Né à Trois-Rivières, le 13 novembre 1938, il meurt à Montréal, le 12 octobre 1994, des suites d’un cancer du cerveau, à l’âge de 54 ans. Un cégep de l’Ouest de l’île de Montréal porte son nom ainsi que le Prix littéraire de la Ville de Trois-Rivières.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste.

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois. Site Web Germaine l'Agence.