Juliette Huot 

Grande dame de la scène, de la télévision et du cinéma québécois, elle connaît une carrière de comédienne, d’humoriste et de spécialiste de l’art culinaire sur une période de plus de cinq décennies. Elle fait ses débuts au théâtre et à la radio à la fin des années 1930. Elle joue dans les radioromans Un homme et son péché, de Claude-Henri Grignon, Les Velder et Métropole, de Robert Choquette, et Un simple soldat de Marcel Dubé. Au théâtre, elle figure dans la distribution des pièces de Gratien Gélinas Les Fridolinades et Tit-Coq, en 1948.

 

Dès le milieu des années 1940, elle joue des rôles humoristiques du théâtre burlesque avec l’artiste le plus comique de sa génération, Olivier Guimond père. Juliette Huot joue aux côtés de Rose Ouellette, Jean Grimaldi, Juliette Petrie, Olivier Guimond (fils), Denis Drouin et Gilles Pellerin. En 1973, elle vit un grand moment du théâtre québécois grâce à la pièce Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay, qui connaît un vif succès à Montréal et à Paris.

 

Juliette Huot se distingue également à la télévision dans les émissions Cré Basile et Symphorien de Mar­cel Gamache, Grand-papa de Janette Bertrand et Peau de banane de Guy Fournier. Au cinéma, elle joue dans Les Plouffe et Les Tisserands du pouvoir.

 

Véritable cordon bleu, elle écrit des livres de recettes et fait la publicité des supermarchés Dominion dans les années 1960 et 1970. De 1962 jusqu’au terme de sa vie, en 2001, elle s’implique dans la cause des Petits frères des pauvres. Née à Tétreaultville en 1912, elle meurt à Brossard à l’âge de 89 ans.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin, journaliste.