Claude Jutra

Il est le réalisateur et scénariste de l’un des chefs-d’œuvre de la cinématographie québécoise : Mon oncle Antoine, en 1971. Acteur, cinéaste, monteur, narrateur et directeur de la photographie, Claude Jutra réalise trente films et une dizaine de séries télévisées, au cours de sa brillante carrière. Comme acteur, il joue dans une dizaine d’émissions télévisées et dans plusieurs de ses propres films.

 

Dès le milieu des années 1950, Claude Jutra reçoit avec bonheur l’influence de monstres sacrés du cinéma comme Norman McLaren à l’ONF, François Truffaut en France et Michel Brault au Québec. Il participe à l’avancement du cinéma direct québécois et réalise, en 1963, son premier long-métrage de fiction : À tout prendre. Ce film aborde un sujet tabou pour l’époque : l’intime rencontre d’un homme blanc et d’une femme noire. Critiqué au Québec, son film est encensé aux États-Unis et en France.

 

Le film Kamouraska, adapté du roman d’Anne Hébert, en 1973, est considéré comme un classique du cinéma québécois, avec la vedette montante des années soixante-dix, Geneviève Bujold. Son dernier film La Dame en couleurs, sort en salle, en 1984. Claude Jutra raconte avoir eu son coup de foudre pour le cinéma à l’âge de huit ans, après avoir visionné chez des amis, un film 8 millimètres. Son père, médecin, lui offre une caméra 16 millimètres à 16 ans. Les prix Jutra du cinéma québécois sont décernés en son honneur.

 

Né à Montréal, le 11 mars 1930, Claude Jutra s’enlève la vie, le 5 novembre 1986, à l’âge de 56 ans, à la suite de la perte progressive de sa mémoire causée par la maladie d’Alzheimer.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois. Site Web Germaine l'Agence.