Norman McLaren

Réalisateur canadien de films d’animations d’origine écossaise né à Stirling, le 11 avril 1914. Norman McLaren est considéré comme un des grands maîtres mondiaux de l’animation. Dans son studio, de l’Office national du film du Canada à Montréal, situé sur Côte-de-Liesse qu’il intègre en 1941, il ne cessera d’innover et d’expérimenter une animation artisanale, seul devant sa table à dessin. Jusque dans les années 80, il expérimentera de nombreuses techniques de grattage de pellicule, peinture sur pellicule, pixilation (image par image), prise de vue réelle, stop motion, dessin animé, création du son. Il dessinait directement la piste sonore optique de ses films.

 

Norman McLaren s’est notamment inspiré des techniques de superposition mises au point par le Français Émile Courtet dit Émile Cohl, ce cinéaste considéré comme le père du cinéma d’animation.

 

D’une créativité débordante, McLaren a toujours recherché une symbiose entre son et image. L’image danse sur la musique de la bande sonore. On peut dire que McLaren a dessiné pour nous aider à entendre et composé de la musique pour nous aider à voir.

 

Les films de Norman McLaren sont ajoutés au Registre international Mémoire

du monde de l’UNESCO.

 

Du 11 avril au 1er juin 2014,  le Quartier des spectacles et le Registre international «Mémoire du monde» a souligné le 100e anniversaire de naissance de Norman McLaren avec des vidéos projections sur les différentes façades.

 

Il a gagné de nombreux prix prestigieux dont l’Oscar du meilleur court-métrage en 1952 pour son film intitulé Voisins. Il gagne également celui du meilleur film dans la catégorie Arts and Experimental pour Il était une chaise au Canadian Film Awards. Son nom est étroitement associé à l’Office national du film du Canada. Il meurt le 26 janvier 1987 à Montréal.

 

Résumé biographique rédigé par Claude Morin journaliste

  • Facebook

©2020 Tous droits réservés Musée des Grands Québécois. Site Web Germaine l'Agence.